Tannhäuser à Bayreuth : le pur bonheur de l'intelligence

Le Venusberg comme road-movie Wagner voulait revenir à Tannhäuser ; quelques jours avant sa mort, on lui prêtait même l’intention de tout remettre sur le métier. Et c’est sans doute l’œuvre sur laquelle il a le plus de repentirs, avec notamment la révision drastique du premier acte pour Paris (1860). Traditionnellement, c’est la version de Dresde … Lire la suite de Tannhäuser à Bayreuth : le pur bonheur de l'intelligence